Liquid Pixels

Liquid Pixels

Liquid Pixels
Dans le cadre du projet « LIVE ART » proposé par la Galerie Ventana Contemporary Ibiza

2015

Installation de réalité virtuelle générative et interactive

Heart Ibiza, Ibiza, Espagne

Dimensions : 12 m x 4,50 m

Logiciel : Cyrille Henry et Antoine Villeret

Courtesy : Ventana Contemporary Ibiza

Production technique : Voxels Productions

Adresse complète :

A partir de 21h00
Pss. Joan Carles I, 17
Heart Ibiza (Supper Club)
07800 Ibiza
Spain
Tel. 971.93.37.77
http://www.heartibiza.com

Les chefs de renommée internationale Ferran et Albert Adrià connu pour leur gastronomie moléculaire au restaurant elBulli et Guy Laliberté, fondateur du Cirque du Soleil, ont ouvert le 1er juillet, Heart Ibiza, un nouveau concept d'expériences multi-sensorielles.
Heart Ibiza est le point de rencontre entre gastronomie, art (Takashi Murakami, Dan Graham, Miguel Chevalier, Rafael Lozano-Hemmer), design et architecture (Patricia Urquiola), performances et musique.  

Dans le cadre de ce nouveau lieu et du projet « LIVE ART » proposé par la Galerie Ventana Contemporary Ibiza, Miguel Chevalier a reçu la commande de deux installations de réalité virtuelle génératives et interactives présentées chaque soir : “FRACTAL FLOWERS 2015" et “LIQUID PIXELS 2015". Ces deux créations entrent en dialogue avec l'unique environnement de Heart, interagissent avec la musique et les performances artistiques.

“Liquid Pixels 2015“ est un hommage à la peinture des années 50, de Jackson Pollock, de Sam Francis, de Pierre Soulages, de Luis Feito ... et s’inscrit dans la continuité de « l’Action painting ». Une peau de pixels colorés évolue de façon autonome. Les mouvements des performeurs du Cirque du Soleil créent des traînées de couleur qui se mélangent et fusent avec la « peinture lumière » en trame de fond, avant de s'effacer lentement jusqu'au prochain passage. L'oeuvre interagit également avec certains concerts live durant la soirée. Les notes des instruments comme la cithare, créent des turbulences dans les images.
Sortant du rapport au tableau et faisant corps avec l'écran, Miguel Chevalier met au point la technique du « dripping électronique », une peinture de la lumière en perpétuel mouvement.
Cet univers liquides aux couleurs chaudes, rappelle aussi bien la mer que le coucher de soleil d'Ibiza. Ce paysage abstrait qui évolue en temps réel sous nos yeux, nous plonge dans un monde recréé entre le rêve et la magie.