Fractal Flowers

Fractal Flowers

Fractal Flowers
Dans le cadre du projet « LIVE ART » proposé par la Galerie Ventana Contemporary Ibiza

2015

Installation de réalité virtuelle générative et interactive

Heart Ibiza, Gran Hotel, Ibiza, Espagne

Dimensions : 12 m x 4,50 m

Logiciel : Cyrille Henry et Antoine Villeret

Courtesy : Ventana Contemporary Ibiza

Production technique : Voxels Productions

Adresse complète :

A partir de 21h00
Pss. Joan Carles I, 17
Heart Ibiza (Supper Club)
07800 Ibiza
Spain
Tel. 971.93.37.77
http://www.heartibiza.com

Les chefs de renommée internationale Ferran et Albert Adrià connu pour leur gastronomie moléculaire au restaurant elBulli et Guy Laliberté, fondateur du Cirque du Soleil, ont ouvert le 1er juillet, Heart Ibiza, un nouveau concept d'expériences multi-sensorielles.
Heart Ibiza est le point de rencontre entre gastronomie, art (Takashi Murakami, Dan Graham, Miguel Chevalier, Rafael Lozano-Hemmer), design et architecture (Patricia Urquiola), performances et musique.  

Dans le cadre de ce nouveau lieu et du projet « LIVE ART » proposé par la Galerie Ventana Contemporary Ibiza, Miguel Chevalier a reçu la commande de deux installations de réalité virtuelle génératives et interactives présentées chaque soir : “FRACTAL FLOWERS 2015" et “LIQUID PIXELS 2015". Ces deux créations entrent en dialogue avec l'unique environnement de Heart, interagissent avec la musique et les performances artistiques.

“Fractal Flowers 2015" est jardin composé de fleurs virtuelles qui évolue à l'infini.
Des graines virtuelles naissent aléatoirement, s’épanouissent et meurent, tout en réagissant aux performers du Cirque du Soleil. Les fleurs géantes fractales de différentes couleurs et formes, dévoilent des formes poussées à l'extrême de leur géométrisation. Nous sommes ici dans un univers végétal très intriguant, à la lisière de trois mondes :  minéral, animal et robotique.

Ce jardin peuplé de fleurs-cristal à la structure filaire, rappelant les facettes d'un diamant, ont à la fois une réelle monumentalité par leurs formes géométriques et en même temps un aspect évanescent lorsque, en quelques secondes, elles s'évaporent dans l'air.
Le gigantisme de ces fleurs, leur capacité à suivre le performeur quand il se déplace, crée un étrange et mystérieux, voire troublant dialogue avec lui. Les fleurs se courbent comme pour faire une révérence au spectateur, l’accueillir dans la virtualité de cet intriguant jardin. Elles déploient alors leurs plus belles couleurs, leurs plus incroyables formes, s'observent entre elles, se confondent sur les fonds colorés, se penchent vers lui comme pour regarder de plus près sa réalité, pour enfin disparaître sous son regard fasciné et ému de ce rapport si vivant avec un objet virtuel qu'il ne reverra jamais.